Confectionnez des foulards pour les enfants du Tiroir Ouvert

Lucie foulard

Certains enfants polyhandicapés

ont besoin d’un foulard absorbant

pour protéger leurs vêtements

car ils salivent beaucoup.

Il faut parfois le changer 4 fois dans la journée.

Nous sollicitons donc les couturières

en herbe, amateurs ou professionnelles

pour créer et confectionner des foulards pratiques et jolis.

Ils seront offerts aux enfants qui en ont besoin

dans le Morbihan ou dans d’autres départements.

foulards le tiroir ouvert

Fiche technique

Nous souhaitons que quelques règles soient respectées :

  1. Pas de scratch pour la fermeture mais plutôt un bouton pression.

  2. Un côté doit être en tissu éponge pour bien absorber, l’autre face en coton fantaisie.

  3. Une étiquette au nom de l’association « Le tiroir ouvert » doit être cousue sur la partie arrière du foulard près du bouton pression (elles sont disponibles au siège de l’association sur simple demande au téléphone : 06 62 67 72 10 ou par mail : asso.letiroirouvert@gmx.fr)

  4. Les foulards peuvent concerner des jeunes enfants, adolescent ou adultes, garçons ou filles, vous pouvez donc choisir la tranche d’âge pour laquelle vous confectionnez le ou les foulards.

  5. Une personne peut faire plusieurs foulards.

  6. Les foulards doivent parvenir au siège de l’association : 8 résidence des Vénètes à Vannes avant le 1er avril 2015.

  7. Vous devez épingler sur chaque foulard un papier avec votre nom, votre adresse, votre numéro de téléphone et votre adresse mail.

  8. Une exposition sera organisée avant de remettre les foulards aux enfants ou personnes polyhandicapées.

MERCI DE VOTRE PARTICIPATION !

 

fichier pdf patron foulard bandana

Commentaires

Conférence-débat du 5 février 2014

La conférence du 5 février 2014, qui a eu lieu à l’IUT de Vannes, à eu un succès inattendu.  Différentes institutions étaient représentées et nous avons eu des témoignages intéressants suite à l’intervention du Dr Zucman.

DSCN1519

Commentaires

Conférence-Débat : « Personnes handicapées, personnes valides : ensemble, semblables et différentes »

Les étudiantes de l’IUT de Vannes vous invitent à une conférence-débat le 5 février 2014 à partir de 17h30 au sein de l’IUT, animée par le Docteur Zucman. Cette dernière est à l’origine même de la définition du polyhandicap. Elle a d’ailleurs écrit plusieurs livres sur ce thème, que vous pouvez retrouver et vous procurer en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://www.editions-eres.com/parutions-auteurs/6826-elisabeth-zucman.htm

Sachez que la conférence ne concernera pas uniquement la situation des personnes polyhandicapées mais aussi celle des personnes handicapées.

Commentaires

Livres et documents à emprunter

A emprunter au siège de l’association

  •  Pour réfléchir :
Livres et documents à emprunter dans Lecture liens-fraternels-et-handicap-150x150

Régine SCELLES, Lien fraternels et handicap, De l'enfant à l'âge adulte, souffrances et ressources, Eres 2010

pour-les-enfants-polyhandicapes-une-pedagogie-innovante1-150x150 dans Lecture

Annick BATAILLE, Pour les enfants polyhandicapés, une pédagogie innovante, Eres 2011

  • Pour avoir des idées:

 

100-activites-pour-bien-communiquer-avec-mon-bebe2-150x150

Nathanëlle BOUHIER-CHARLES/ Flavie AUGEREAU, 100 activités pour bien communiquer avec mon bébé (0 à 3 ans), Nathan 2012

1000-jeux-deveil-pour-les-tout-petits-150x150

Sylvia HORACK, 1 000 jeux d'éveil pour les tout-petits (0 à 3 ans), Casterman 1994

tout-se-joue-de-0-a-4-ans-150x150

Muriel BIENENSTOCK/Michaël BLOCH, Tout se joue de 0 à 4 ans, Activités et jeux d'éveil, Casterman 2000

Commentaires

Groupement Polyhandicap France (GPF)

« J’existe, apprenez à me connaître! »

Charte

Association dans laquelle nous nous reconnaissons.

http://www.gpf.asso.fr/

Commentaires

Définition

Le polyhandicap, selon l’association Noémi, se caractérise par la présence de déficiences motrices et mentales associées, souvent à d’autres troubles.

Commentaires

Charte

CHARTE DU GROUPE POLYHANDICAP FRANCE ET PRINCIPES DE REFERENCE POUR L’ACCOMPAGNEMENT DE LA PERSONNE POLYHANDICAPEE

 Le G.P.F. fait sienne la définition suivante du polyhandicap : « le polyhandicap se définit comme suit : situation de vie spécifique d’une personne présentant un dysfonctionnement cérébral, précoce ou survenu en cours de développement, ayant pour conséquence de graves perturbations à expressions multiples et évolutives de l’efficience motrice, perceptive, cognitive et de la construction des relations avec l’environnement physique et humain. Il s’agit là d’une situation évolutive d’extrême vulnérabilité physique, psychique et sociale au cours de laquelle certaines de ces personnes peuvent présenter de manière transitoire ou durable des signes de la série autistique.

La situation complexe de la personne polyhandicapée nécessite, pour son éducation et la mise en oeuvre de son projet de vie, le recours à des techniques spécialisées pour le suivi médical, l’apprentissage des moyens de relation et de communication, le développement des capacités d’éveil sensori-moteur et intellectuelles, l’ensemble concourant à l’exercice d’autonomies optimales ».

LE G.P.F. :

  • affirme que, parmi les tableaux des handicaps, le polyhandicap présente des particularités qui rendent nécessaire une qualification spécifique pour chacune des catégories professionnelles représentées auprès des personnes polyhandicapées
  • rappelle les principes de l’annexe 24 ter en insistant pour sa mise en oeuvre effective et totale dans le secteur de l’enfance et son extension au secteur adulte
  • exige le renforcement de la politique d’accompagnement de toutes les personnes polyhandicapées et de leurs familles dans le respect de leur dignité
  • réaffirme la nécessité d’une programmation pluri-annuelle des établissements et services, faite sur une évaluation permanente des besoins afin de répondre à toutes les attentes
  • initie et soutient toute démarche d’étude et de recherche tendant à améliorer la qualité de vie des personnes polyhandicapées en favorisant une bonne communication entre tous les partenaires concernés.

En référence au Manifeste des Droits des Personnes polyhandicapées, de leurs familles et des personnes qui les accompagnent, manifeste établi par le groupe EUFORPOLY, le G.P.F. déclare :

LA PERSONNE POLYHANDICAPEE EST UN CITOYEN AVEC LES MEMES DROITS CIVIQUES QUE TOUT AUTRE MEMBRE DE LA SOCIETE

A ce titre, elle a droit :

  • à bénéficier d’une qualité de vie permettant un épanouissement personnel et social conformément aux dispositions de la Convention Internationale des Droits de l’Homme
  • être respectée dans sa personnalité malgré sa dépendance
  • recevoir des soins adaptés à ses besoins spécifiques
  • bénéficier d’une éducation adaptée à son potentiel de développement physique et intellectuel
  • pouvoir développer une vie privée et sociale dans un environnement parfaitement adapté à ses besoins
  • être intégrée dans la société de façon à lui garantir l’accès à la vie sociale, culturelle et religieuse
  • être protégée des expérimentations contraires à l’éthique
  • bénéficier de recherches spécifiques et de toutes les avancées de celles-ci
  • être protégée contre tout abus physique, sexuel, moral et toute forme d’exploitation et de maltraitance

LES PARENTS ONT DROIT A :

  • obtenir de la solidarité nationale les conditions nécessaires à leur garantir une vie sociale, familiale et professionnelle
  • être reconnus en tant que parents ayant une connaissance intime et profonde des besoins de leur enfant
  • déterminer librement le lieu de vie de leur enfant et bénéficier de tous les soutiens nécessaires pour l’enfant lui-même et le reste de la famille
  • être soulagés dans leur rôle de parents afin de pouvoir prendre quelque répit pour poursuivre leur fonction de parents tout en évitant l’épuisement
  • faire valoir leur point de vue lors de toute prise de décisions concernant l’accompagnement de leur enfant
  • être appuyés dans leurs démarches associatives, leur donnant le pouvoir d’influer positivement sur la vie de leur enfant et de leur famille
  • recevoir toute l’information, formation et soutien, en lien avec leurs besoins spécifiques

LES FRERES ET SOEURS ONT DROIT A :

  • une vie où leurs propres intérêts et désirs ne se situent pas dans l’ombre des besoins de leur frère ou soeur handicapé
  • être informés et soutenus, s’ils le désirent, à propos de cette situation

LES PROFESSIONNELS ONT DROIT A :

  • être reconnus dans leurs compétences, leurs spécificités et leurs limites
  • trouver un soutien dans le cadre des services dans lesquels ils exercent leurs fonctions
  • bénéficier de formation et d’informations les rendant aptes à procurer des soins et services de qualité aux bénéficiaires et aux familles
  • trouver considération et respect de la part des professionnels d’autres disciplines au sein d’une même équipe pluridisciplinaire
  • exercer leurs fonctions dans des conditions de travail de qualité au sein d’une équipe qualifiée et suffisante afin d’assurer l’efficience de leur mission auprès des personnes polyhandicapées et de prévenir les risques d’épuisement professionnel

LE G.P.F TIENT A AFFIRMER LA NECESSITE QUE :

  • les organismes internationaux, les gouvernements nationaux et l’ensemble de la société soient informés des besoins des personnes polyhandicapées, de leurs familles et des professionnels
  • des ressources calculées sur des bases équitables soient disponibles pour assurer les pleins droits des personnes polyhandicapées
  • toutes les mesures possibles soient prises afin de garantir les droits civiques et tout ce que cela implique pour les personnes polyhandicapées

Source: http://www.gpf.asso.fr/?content=staticcontent/display&page=59

Commentaires

« Pour que les polyhandicapés aient une école » – Vannes (Ouest France)

mardi 27 août 2013


Laure Le Meitour et sa fille.

Laure Le Meitour et sa fille.

L’association d’entraide « Le Tiroir ouvert » active ses démarches pour que les enfants polyhandicapés puissent bénéficier d’une école dans le Morbihan.

Elle continue de rencontrer tous les acteurs politiques locaux ainsi que le monde médico-social pour que ce problème puisse être résolu.

Comme l’explique la présidente de l’association, Laure Le Meitour, « le polyhandicap multiplie les problèmes et aucun établissement scolaire n’est en mesure d’accueillir à ce jour les enfants qui en sont frappés ».

Une trentaine d’écoles et de services socioculturels ont déjà été mobilisés autour d’un premier projet : le défi 4 000 dessins, dont un florilège sera présenté le 31 août, de 10 h 30 à 12 h 30 sur le port de Vannes, par une centaine de personnes qui, toutes, tiendront à la main un ballon vert.

Puis l’exposition sera transplantée au château de l’Hermine où les visiteurs pourront contempler les dessins du 4 au 8 septembre, de 10 h à 19 h.

De plus, une centaine d’étudiants de l’IUT de Vannes vont se pencher à la rentrée sur ce problème d’école, à travers une enquête statistique.

Pour tout contact : asso.letiroirouvert@gmx.fr

(Source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_–Pour-que-les-polyhandicapes-aient-une-ecole-_56260-avd-20130827-65798537_actuLocale.Htm)

Commentaires

Saint-Joseph soutient les enfants polyhandicapés – Elven (Ouest France)

mercredi 10 juillet 2013


Laure le Meitour et sa fille Lucie reçoivent les dessins des élèves de Saint-Joseph, qui par ce geste, soutiennent l'association Le tiroir ouvert.

Laure le Meitour et sa fille Lucie reçoivent les dessins des élèves de Saint-Joseph, qui par ce geste, soutiennent l’association Le tiroir ouvert.

Vendredi, après une célébration dans la cour pour cette dernière journée d’école, les élèves de l’école Saint-Joseph ont remis aux responsables de l’association Le tiroir ouvert, les 500 dessins qu’ils ont réalisés pour soutenir cette association.

« Quelques parents d’enfants polyhandicapés du Morbihan viennent de créer cette association ayant pour objet de faire avancer la cause des enfants différents qui ne peuvent intégrer l’école ordinaire », explique Ronan Lessard, le directeur.

Pour faire connaître cette cause et sensibiliser la population morbihanaise, l’association a lancé le défi de rassembler 4 000 dessins, avant le 6 juillet, sur le thème Imaginez leur école.

L’école Saint-Joseph a répondu à cette initiative, et chaque enfant a réalisé un dessin. Vendredi, Laure Le Meitour, la maman de Lucie était présente. Elle raconte : « Jusqu’à maintenant, Lucie était en crèche, mais aujourd’hui à 6 ans, elle est trop grande et pour poursuivre une vie sociale avec des enfants de son âge, elle devrait aller en pensionnat à Pontivy. Il y a aussi la structure de Grand-Champ, qui pourrait l’accueillir, car elle dispose de 9 places pour enfants polyhandicapés, mais ils sont déjà 30 sur liste d’attente.»

Une exposition de tous les dessins reçus par l’association sera visible du 4 au 8 septembre au château de l’Hermine, à Vannes.

Contact : Le tiroir ouvert (association d’entraide autour du polyhandicap), 8, résidences Les Vénètes, 56 000 Vannes, 06 62 67 72 10 ou asso.letiroirouvert@gmx.fr

(Source :http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Saint-Joseph-soutient-les-enfants-polyhandicapes-_56053-avd-20130710-65545315_actuLocale.Htm)

Commentaires

Projet: une école un peu spécial pour des enfants un peu différents

Commentaires

123

Balaghseo |
Bad teeth and surgery |
Accueil des familles de dét... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unpeubeaucouppasteur
| Technotalk7655
| Yogastudiotoronto4335